Retour à l'accueil
À propos de l'auteur
La bibliographie
Le site Internet

Biographie de l'auteur1942

Enfant de la guerre, enfant du silence, Paul Ohl, naît un 1er octobre à Strasbourg, Alsace, sous l'occupation nazie.

Son père, orfèvre de métier, est également membre du théâtre de Strasbourg. La critique le remarque pour son rôle de Judas dans "La Passion du Christ". Ce père, que Paul n'a pratiquement pas connu, participe aux efforts de la Résistance alsacienne et décède des suites de la guerre.

1944Paul trouve tôt refuge dans un imaginaire exacerbé par les bruits et les échos du grand conflit. Il dira que bien des choses le poussaient à l'écriture, quoique sa véritable carrière d'écrivain ne s'amorcera que beaucoup plus tard.

Dragon dans l'horoscope chinois, Balance ascendant Balance ailleurs, Paul passe sa jeunesse à rêver dans les salles de cinéma, à lire l'oeuvre de Jules Verne et à faire son héros du Tarzan de Edgar Rice Burroughs dont il a lu les 26 volumes de l'oeuvre originale.

1955Le 31 mai 1951, Paul Ohl quitte le port du Havre et arrive au port de Québec le 6 juin de la même année. Établi au pied du Mont Saint-Hilaire et sur les rives du Richelieu après une demi-douzaine de déménagements en un an, il passe son adolescence à rêver d'aventures et de voyages, tout en ne jurant que par ses deux idoles: Maurice Richard et Elvis Presley.

1956À l'été de 1958 il entre au Collège Militaire Royal de Saint-Jean, puis à l'Académie Royale des Officiers d'infanterie de l'Armée canadienne, à Borden, Ontario. De 1960 à 1964, il sert comme officier-parachutiste avec le Royal 22e Régiment.1958

Paul entame sa carrière dans la Fonction publique québécoise à la fin de 1965. Pendant près de trente ans, il occupe plusieurs fonctions de conseiller ministériel et de direction supérieure. Il est notamment secrétaire exécutif du Président de l'Assemblée Nationale; directeur du Haut-Commissariat à la Jeunesse et aux Sports; conseiller du ministre responsable des Jeux Olympiques de Montréal 1976; responsable de la politique de développement de l'excellence sportive; chef de mission en Afrique francophone en matière d'éducation physique et de sport; chef de mission de la délégation canadienne auprès de l'Académie Olympique Internationale; conseiller en matière de planification stratégique au Ministère du Loisir.

1961Outre les études militaires supérieures, Paul Ohl a suivi des cours de perfectionnement en sciences sociales à l'Université de Montréal, en marketing à l'École des Hautes Études Commerciales (HÉC), en gestion publique à l'École Nationale d'Administration Publique (ENAP) et en planification stratégique à l'Institut Supérieur de Gestion.

Entre 1991 et 1995, il agit comme porte-parole d'OXFAM, assiste le vice-président exécutif de Québec 2002 pour la candidature olympique de la ville de Québec, occupe la fonction de commissaire aux audiences publiques pour divers dossiers de revitalisation de la Vieille Capitale.

19851990Le parcours professionnel, sportif, littéraire et cinématographique de Paul Ohl sera marqué de plusieurs événements et rencontres marquants, tels: ses rencontres avec les anciens premiers ministres Jean Lesage et René Lévesque, son amitié avec l'écrivain Hubert Aquin (jusqu'à la mort de ce dernier, en mars 1977), ses échanges avec les écrivains français et belge Bernard Clavel et Henri Vernes, sa complicité avec l'acteur Christophe Lambert, sa longue collaboration avec l'ancien président des Nordiques de Québec, Me Marcel Aubut, ses rencontres parisiennes avec l'éditeur français Robert Laffont, ses amitiés sudistes avec deux des enfants du célèbre athlète amérindien Jim Thorpe, ses émouvantes rencontres avec les mineurs de Potosi, en Bolivie et avec des chefs de villages perdus au coeur de la Casamance et du Kenya.1993

Paul Ohl aura aussi été président d'honneur du Salon du livre de l'Outaouais; président d'honneur du Gala du livre du Saguenay-Lac-St-Jean; président d'honneur du Festival des vidéastes; invité d'honneur du Salon du livre de Montréal 1994; invité d'honneur du Salon du livre de Brive 1995; président d'honneur du 7e Symposium Mondial des Arts Martiaux en 1999; récipiendaire de la Jim Thorpe Memorial Medal; récipiendaire de la Tait McKenzie Medal de l'Académie Olympique Canadienne; récipiendaire de la Médaille Commémorative de l'Académie Olympique Internationale; lauréat de nombreuses distinctions et récompenses sportives.

La carrière littéraire de Paul débute en 1975, avec la complicité d'Hubert Aquin. Il publie successivement trois essais sur les sports, suivi d'un premier roman, d'un récit biographique et d'un dernier essai sur la boxe, mettant ainsi fin à un cycle littéraire axé sur le sport contemporain. Paul Ohl est toutefois demeuré un observateur de la scène sportive internationale, intervenant surtout dans le dossier olympique et agissant comme commentateur et analyste pour le compte de la SRC et de RDI lors des Jeux Olympiques d'été d'Atlanta en 1996.

NOTE

Consultez la bibliographie de Paul pour les détails complets sur ses publications.La bibliographie

1994L'aventure des romans historiques commence en 1982. À cette occasion, il sera le premier québécois à être lauréat d'une bourse de la Fondation du Japon.

Entre 1975 et l'an 2000, Paul publie cinq romans, quatre essais, un récit biographique, écrit six scénarios, parmi lesquels HIGHLANDER III et GRAND NORD, et collabore à la télé-série québécoise JASMINE.

Au cours des 25 dernières années, les voyages d'études et de recherches ont conduit Paul dans 45 pays d'Europe du Nord, de Scandinavie, d'Afrique de l'Ouest, d'Afrique Orientale, des Antilles et des Caraïbes, pour effectuer enquêtes, recherches, entrevues et documents photographiques afin d'alimenter une oeuvre littéraire qui vise à témoigner de plusieurs civilisations du millénaire. Ces travaux représentent l'équivalent d'une année à temps plein et près de 500 000 kilomètres, tous transports confondus, incluant l'âne et le dromadaire.Retour